Christophe Ancelin, poète urbain...

Derniers articles

  • Qu’est-ce que la résilience ?

    25 mars 2009, par Christophe Ancelin

    Le mot résilience est utilisé dans plusieurs contextes : En écologie, la résilience est la capacité d’un écosystème ou d’une espèce à récupérer un fonctionnement et/ ou un développement normal après avoir subi un traumatisme ; En économie, la résilience est la capacité à revenir sur la trajectoire de croissance après avoir encaissé un choc. En physique, la résilience est la résistance d’un matériau à un choc ; En psychologie, la résilience est un phénomène psychologique consistant à prendre acte de son (...)

  • Les sombres dessous du Bouclier...

    26 février 2009, par Christophe Ancelin

    Ayant un temps relayé l’information de l’association Le Bouclier, je reproduis ci-dessous de larges extraits d’un avis d’un ancien membre/sympathisant de celle-ci.

  • Concerto pour un Fou

    1er septembre 2008, par Christophe Ancelin

    Quatre fous tournent en rond Autour d’une table carrée Sautent trois mesures Et s’en vont en chevauchant Les lignes Vers l’infinie portée L’horizon...

  • Harmonium

    1er septembre 2008, par Christophe Ancelin

    Aujourd’hui la journée aurait pu bien finir Comme toujours l’harmonie ne dure qu’un temps Et l’ange a pleuré, lassé qu’il est de rire Ses yeux sont lourds de reproches maintenant Les miens ne savent où se poser, la tension Qui règne nous foudroie quand nos regards se croisent Maudit soit le mot qui tue la compréhension Celui-ci n’est pas de la craie sur une ardoise Longtemps l’amertume l’alimente comme un feu Qu’on attise, l’ignorance nous brûle le cœur Mais c’est pour se sentir plus amoureux (...)

  • La Valse de l’Adieu (opus 69 n° 1)

    1er septembre 2008, par Christophe Ancelin

    Piano, trois hippocampes par paires Un cheval, trois lucioles noires, trois blanches, Un caporal, un aviateur Et un commandant en chef Seconde À l’attaque par paires Douze destriers, douze cycles lunaires À trois temps, C’est la valse de l’Adieu... Premier Silence... Pourquoi faut-il que je meure, Pourquoi quitter ce monde ? Deux ondées de chevaliers. Second Quant à ma jeunesse, ma destinée, Elles ne sont pas de ce monde... C’est la cavalerie lourde, qu’il meure ! Troisième Qui (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Free CSS Templates sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License