Accueil du site > Articles et autres textes alimentaires > L’Aiguillon > La gauche dominante en état de marche...

La gauche dominante en état de marche...

mardi 4 juillet 2006, par Christophe Ancelin

Xavier Roux tenait lundi 19 juin dernier sa première réunion publique au foyer culturel de Lucé. Candidat du Parti Socialiste à l’élection cantonale partielle sur Lucé, dont le deuxième tour a lieu le 9 juillet prochain, celui-ci est soutenu par le Parti Radical de Gauche et les Verts.

En présence de François Huwart (député de la 3e circonscription d’Eure-et-Loir - Nogent-le-Rotrou-Mainvilliers-Lucé - et maire de Nogent-le-Rotrou), Jacky Jaulneau (maire de Chuisnes et conseiller général du canton de Courville-sur-Eure), ainsi que trois autres conseillers municipaux de Lucé, MM. Gratien Vergnes, Emmanuel Lecomte et Jacques Legrand (représentants le trio PS-PRG-Verts), le candidat déclaré de « la vraie gauche », comme l’a précisé une intervenante dans la salle, a énoncé son programme en reprenant les gros titres de son quatre pages sur papier glacé.

Dans la salle, beaucoup de sympathisants qui donnaient du « tu » à « Xavier » et « François ». Ambiance... Tout au plus une trentaine de personnes et finalement très peu de « simples citoyens ». À entendre les questions de l’assistance, maisons de retraite ou maintien à domicile des personnes âgées, réouverture des centres sociaux à Lucé et rétablissement des cours d’alphabétisation, aménagement du « petit Neuilly », et les réponses du candidat (« la politique chartraine, c’est un peu la Cosmetic Valley au nord, le BTP au sud » ; « concernant la zone industrielle, cette zone a besoin de revitalisation ») on se demande si M. Roux pourra ne pas mélanger ses attributions au conseil municipal avec les futures fonctions qu’il entend occuper. Les mots « fraternité » et « fraternels » ont été prononcé par le candidat, et seul un habitant du Vieux-Puits a repris en précisant qu’il fallait surtout parler de misère dans certains cas.

Les sujets abordés ont nettement concerné la ville de Lucé. Jacky Jaulneau a rappelé que le conseil général était particulièrement à l’écoute des communes rurales, et stigmatisé les projets dévoreurs de subventions du « César » chartrain, alias Ramsès selon le Figaro Magazine. L’empereur-pharaon d’Autricum en a pris pour son grade à l’occasion des plaidoiries pour la réouverture de la piscine des Vauroux, laquelle est actuellement délaissée au profit d’un projet de « complexe aquatique avec patinoire et vue sur la cathédrale » rafraîchissant dans sa maquette sous cloche. M. Jan, président de l’association pour la pérennité du centre aquatique des Vauroux était par ailleurs venu soutenir le candidat, lequel a lancé pour résumer sa pensée : « La piscine est un lieu de détente et de dépenses »...

La pression exercée par les promoteurs immobiliers, la difficulté des classes moyennes à assumer leurs charges de logement (mais que font-ils de leur smic ?), la suppression de la ligne de bus vers Barjouville ont également été évoquées. Tout en rappelant le cadre départemental de l’action d’un conseiller général, François Huwart à plaidé pour que celui-ci « puisse relayer » efficacement les demandes émanant des communes : « il faut que les cantons de la périphérie de Chartres se fassent entendre plus clairement. Xavier Roux est un candidat qui additionne les gages de bonnes volonté » Le public était conquis d’avance, hormis peut-être M. Maini, venu avec sa grosse berline allemande prendre des notes, sans doute pour étoffer son discours...

À la question du déséquilibre entre zone rurale et zone urbaine, la réponse a été évasive. Sur la politique de logement social, citant l’écho qui précise, dans son édition du 19 juin, que 3600 demandes de logements sociaux ont été déposées, que 625 démolitions sont programmées pour 542 reconstructions, et que le solde fait apparaître un bilan négatif, Gratien Vergnes m’a répondu qu’ils seraient attentifs à ce problème, tout en soulignant : « je vois que vous avez bien lu l’article et vous avez raison ! »

Enfin sur le pouvoir du conseil général en matière de transport et la différence de traitement entre Barjouville et Morancez, là aussi, les « on pèsera de tout notre poids » et les « mais on ne peut pas tout faire », tout comme les « compétences de chacun sont bien définies et on ne peut pas aller au-delà » ne m’ont pas convaincu, d’autant qu’on est allégrement passé dans la discussion des compétences de conseiller municipal à celui de conseiller communautaire (Chartres Métropole), à celui de conseiller général, en passant par une évocation des pouvoirs de président d’un office HLM, avec cette adresse en forme d’avertissement de François Huwart (également président de l’office HLM de Nogent-le-Rotrou) : « les élus se doivent d’être irréprochables dans leurs relation avec l’argent et les finances ».

Portfolio

Réunion publique X. Roux

1 Message

  • La gauche dominante en état de marche... Le 1er septembre 2006 à 11:50 , par l’emmerdeuse

    Je suis surprise de voir que Monsieur Roux candidat de la « vraie gauche » ne parle pas des problèmes sociaux des chômeurs, des personnes bénéficiant des minimas sociaux, d’insertion....
    Monsieur Roux ferait-il parti de la gauche bourgeoise (celle qui se dit de gauche mais qui est plus de droite) ?
    Le plus désolant c’est qu’il a gagné les élections cantonales partielles...

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Free CSS Templates sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License